samedi 9 décembre 2006

Pour une troisieme voie

Quand reigne la confusion

Je ne suis ni ardent defenseur du 14 ni du 8 mars, mais apres une semaine de manifestations dans ce centre ville, je remarque que malgre les effectifs securitaires deployes par l'armee, malgre les 20000 cadres du hezbollahs charges de surveiller la masse orange, vert et jaune, les derapages s'accumulent, les tensions chiites et sunnites grandissent, le discours devient haineux...et surtout je ne vois plus d'objectif clair a tout ca.
je veux bien respecter le droit democratique de descendre protester, mais la nous assistons tout simplement a un retour des evenements antecedants au 14 mars, lorsque les deux camps etaient partis pour une guerre des nombres.
Aujourd'hui la confusion est maitre du jeu et l'on joue avec une variable que l'on connait que trop bien.

Je veux bien soutenir une manif qui demande un changement a un gouvernement qui ne pond rien de constructif, qui economiquement n'a d'espoir que dans des Paris I, II et III. Un gouvernement qui economiquement ne fait que perpetuer un systeme deja etabli depuis la fin de la guerre et a reduit le pays a des mafias qui profitent de notre systeme banquaire pour blanchir leur ames, un systeme qui a aggrave le clivage entre pauvres et riches a reduit la classe moyenne (la classe politique dit on) en une minorite qui emigre pour de meilleurs horizons et un gouvernement qui aujourd'hui se voit la cible volontaire d'un conflit regional entre la Syrie et Israel.

Tout ca d'accord, mais quand la manif perd ses moyens, divise les bases chiites et sunites, n'offre pas de veritable debats, projets concrets alors je vois la confusion, une manif aux service des autres, je vois que les libanais ne sont que des pions qui servent les interets d'autruis et que sommes pas loin d' iraqiser le pays.
je me dis alors que si l'on est prisonniers tout d'un coup d'une dynamique enclanchee au service un chaos regional et une derive possible pour federer le pays entre une politique de la terre brulee qu'entretiendrait la Syrie comme elle le fait si bien en Iraq pour pouvoir s'imposer de nouveau comme seul interlocuteur "arabe" dans un conflict qui avait commence... israelo arabe, ou des americains qui eux aussi utiliserait le pays (le maillon le plus faible de la region) pour fragmenter carrement la region et entretenir leur reve de "New Middle East" je dis stop.

Nous avons deja subi 15 ans de guerre civile, 3 guerres civiles en l'espace de 150 ans, a une frequence qui fait peur: 1861, 1958,1975 et la...on connait les signes.

Que l'on limite nos revendicactions des deux cotes, que le Hezbollah se limite a un seul objectif d'un gouvernement d'union national et surtout qu'il l'accepte ce projet de tribunal international au service d'un verite qui ne peut que rassembler les libanais.

Sinon je suis fier de savoir que les bases aounistes et hezbollahi fleurtent dans la rue, c'est la, une veritable reconcialiation nationale que l'on entrediendrait, une reconciliation que je prefere a celles des chefs de guerre qui se retrouvent s'embrassent et tournent la page du passe en oubliant les degats qu'ils ont causes.
Mais cette reconciliation je la vois des deux cotes s'operer alors les communautes sont prisonnieres toujours. Alors attention libanais, demarque toi, ne te range dans aucun camp et prepare toi pour le veritable combat.

3 commentaires:

Anonyme a dit…

de quel combat vous parlez?
la confusion c'est vous

badaboum a dit…

j'aime, j'aime. argumentation pauvre en structure mais bonne sur le fond. la fin est nulle.

Anonyme a dit…

an earnest struggle of non-alignment. a 'real' as opposed to elitist and fascist nationalism. ya bahleh anonymous.

Bravo Kamalito.

xx
Farah